Remèdes naturels

Eau de mer & Argile

Eau de mer - Plasma de Quinton

Les vertus de l’eau de mer sont connues depuis les prémices de la médecine moderne qui remontent au temps d’Hippocrate. Son utilisation thérapeutique a été développée au début du siècle dernier par le physiologiste français René Quinton. Alors que l’utilisation de l’eau de mer aurait pu tomber aux oubliettes, les avancées de la science et des études récentes nous permettent de mieux comprendre aujourd’hui comment elle fonctionne.

Le plasma marin contient des minéraux (sodium, potassium, magnésium, calcium, chlorures, sulfates, bicarbonates) en concentration mesurable et des oligo-éléments essentiels en faible quantité ou à l’état de trace comme l’iode, le fer, le sélénium, le cobalt, le cuivre, le zinc, etc. qui permettent une véritable « oligothérapie ». Les oligo-éléments en proportions équilibrées ont un impact sur le bon fonctionnement de notre organisme, même s’il sont présents en quantité infinitésimale.

Les oligo-éléments permettent aux réactions de mieux se faire avec certaines enzymes (cofacteurs enzymatiques) et vitamines (cobalt et vitamine B12), ils permettent le bon fonctionnement des cellules et des organes (iode et thyroïde) et favorisent le fonctionnement du système immunitaire.

Les carences en oligo-éléments sont néfastes mais leur excès est toxique : l’eau de mer offre la gamme complète des oligo-éléments en proportions adaptées. A mesure que la biologie et la physique avancent, on arrive à mieux identifier les caractéristiques si particulières de l’eau de mer qui font d’elle un milieu vivant, nutritif et thérapeutique qu’il est impossible de reconstituer artificiellement à ce jour.

L’eau de mer est une solution naturelle et dénuée d’effets secondaires* pour renforcer notre organisme, régénérer nos cellules, améliorer notre santé et notre vitalité.

L'argile

Les Egyptiens utilisaient déjà l’argile pour soigner les blessures, Hippocrate, père de la médecine, louait ses vertus, et aujourd’hui, la Nasa lui prête un rôle déterminant dans l’apparition de la vie sur Terre, grâce à sa capacité d’accumulation et de transfert d’énergie. Reconnue pour ses propriétés cosmétiques et antiseptiques, elle a autant sa place dans une trousse de toilette que dans l’armoire à pharmacie, même si la science ignore toujours comment elle agit comme bactéricide tout en favorisant la reconstitution de tissus endommagés.

Ses effets détoxicants et absorbants

Parmi ses nombreuses propriétés, les scientifiques ont mis en lumière ses extraordinaires capacités d’absorption et… d’adsorption. Ne pas confondre. L’absorption travaille en surface. C’est l’effet buvard, autrement dit la capacité à retenir l’eau, le gras, les gaz. L’argile, championne toute catégorie, absorbe jusqu’à huit fois son poids, ce qui en fait un ingrédient vedette dans les shampooings et masques pour cheveux gras : elle absorbe, sans agresser, excès de sébum et saletés.
L’adsorption, c’est la faculté d’attirer les toxines et les impuretés, puis de les fixer. Un travail plus en profondeur, donc. En voie interne – diluée dans de l’eau, en comprimés ou en gélules –, l’argile adsorbe et neutralise bactéries, acides organiques, toxines, mais aussi antibiotiques et autres médicaments. A tel point qu’elle est déconseillée sous forme de cure quand on est sous traitement médicamenteux, mais idéale pour en éliminer les résidus. En voie externe (masque, compresse), c’est un aspirateur à toxines et impuretés hors pair.

Les différentes couleurs de l’argile

Si l’argile doit sa couleur à son milieu d’origine, ses propriétés dépendent de sa composition chimique et de sa structure cristalline. Les trois argiles les plus utilisées sont l’illite, la montmorillonite et la kaolinite.
Verte ou bleue, l’illite est très absorbante. Elle s’utilise pour décongestionner et assainir, et fait des merveilles en cataplasme contre les douleurs articulaires et musculaires.
Jaune, verte, bleue, rouge ou rose, la montmorillonite est très adsorbante. Elle extrait en douceur les impuretés. C’est l’ingrédient de base des masques de beauté.
Blanche, la kaolinite, ou kaolin, est moins active que les autres. Elle est utilisée seule dans des soins adoucissants et éclaircissants, ou associée avec la montmorillonite dans des soins matifiants et absorbants.

Tarifs :

Survolez les cubes pour obtenir les détails

CONSULTATION 30 MINUTES
CHF 50.-
COORDONNEES COMPTE POSTAL
N° IBAN du CCP :
CH40 0900 0000 1718 6674 2
Marylin Moillen
1871 Les Giettes
PAIEMENTS
Les soins à distance se règlent à l'avance et devront être enregistrés la veille de la séance sur mon compte postal. Les consultations au cabinet se règlent au comptant en fin de séance.

Powered by keepvid themefull earn money